Troupes allemandes marchant avec des casques couverts

Troupes allemandes marchant avec des casques couverts


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Troupes allemandes marchant avec des casques couverts

Ici, nous voyons une colonne d'infanterie allemande en marche, utilisant des couvre-casques pour empêcher les casques métalliques de briller au soleil et de révéler leurs positions.


Troupes allemandes marchant avec des casques couverts - Histoire

Cette section du site Web fournit un guide illustré des différents casques qui ont été utilisés par les pays pendant les périodes de la Première Guerre mondiale jusqu'à aujourd'hui. C'est aussi un guide d'identification et de prix pour les casques de collection à travers le monde.

Le modèle 1916 a été délivré aux membres de l'armée impériale allemande en remplacement du pickelhaube, qui n'offrait pas une protection suffisante au porteur. Le nouveau style de casques a fourni beaucoup plus de protection à la section du cou. Le modèle 1916 a été utilisé au début du Troisième Reich. Le seul changement a été l'ajout de l'autocollant Svastika. Ce casque a été remplacé en 1935 par le casque M-35. Bien que remplacé, le casque M-1916 a continué en service avec des unités civiles et étrangères claires jusqu'à la fin de la guerre.

Le casque M-35 a été remplacé par le casque M-1943. Pour des raisons de coût et d'efficacité, le casque M-43 a été estampé d'une seule feuille de métal sans rouler les bords.

Tous les casques allemands étaient peints à l'intérieur et à l'extérieur. Cela empêcherait la formation de rouille. Les casques ont été produits en 5 tailles différentes. Cela couvrait l'ensemble de la population. Des autocollants ont été appliqués sur le côté pour désigner la branche de service ou les unités spéciales.

Déterminer quel type de casque allemand de la Seconde Guerre mondiale vous possédez et combien il vaut est toujours un exercice intéressant. Les données fournies ici vous aideront à faire les deux. Identifiez le type de casque que vous possédez et déterminez sa valeur.

CASQUES DE LA LUFTWAFFE ALLEMANDE DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE

Casque de pompier allemand Luftschutz WWII - Couleur noire. Ventilation multi-trous affichée de chaque côté. Complet avec la jugulaire en cuir. Protection du cou.

Casque Luftwaffe à décalcomanie unique M-42 - C'est un casque de combat. Rivets d'aération de chaque côté. Autocollant unique de la Luftwaffe. La doublure est présente. Chaîne de couronne manquante.

Casque à décalcomanie unique Luftwaffe M-40 de la Seconde Guerre mondiale - Couleur gris Luftwaffe. Complet avec la doublure en cuir marron. Un côté de la jugulaire est retrouvé. Autocollant unique de la Luftwaffe.

Casque Luftwaffe Allemand WWII Double Decal - Couleur bleu foncé. Double décalcomanie où un côté montre l'aigle de la Luftwaffe et l'autre affiche le bouclier des couleurs nationales.

Casque de la Luftwaffe allemande WWII - Couleur gris champ. Peinture d'origine. Un côté a un seul décalque de la Luftwaffe. Conserve la majeure partie de la doublure en cuir marron d'origine.

Casque à double décalcomanie de la Luftwaffe allemande de la Seconde Guerre mondiale - Il s'agit d'un casque à double décalque M35. Couleur gris champ. Complet avec la doublure en cuir. Marques trouvées à l'intérieur de la doublure.

CASQUES DE L'ARMÉE ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE
En vertu du traité de Versailles, la Reichswehr n'était autorisée que 100 000 hommes répartis entre l'armée et la marine. Après les élections allemandes de 1932, le parti nazi est arrivé au pouvoir et a commencé à abroger le traité. L'armée a été intégrée à la Wehrmacht en mai 1935 avec l'adoption de la "loi pour la reconstruction des forces de défense nationale". La Wehrmacht comprenait non seulement l'armée et la marine, mais aussi une troisième branche connue sous le nom de Luftwaffe. Initialement, l'armée a été étendue à 21 unités de la taille d'une division et à des formations plus petites. Entre 1935 et 1945, cette force s'est développée pour se composer de centaines de divisions et de milliers d'unités de soutien plus petites. Entre 1939 et 1945, près de 16 millions de personnes ont servi dans l'armée. Plus de 3 millions ont été tués et plus de 4,1 millions ont été blessés. Sur les 7 361 hommes ayant reçu le grade initial de la plus haute distinction allemande de combat de la Seconde Guerre mondiale, la Croix de chevalier de la Croix de fer, 4 777 appartenaient à l'armée, soit 65 % du total décerné. Les Alliés ont dissous l'armée allemande le 20 août 1946.

Casque double décalcomanie M-35 de l'armée allemande de la seconde guerre mondiale - Couleur vert pomme avec deux décalcomanies. L'un de l'aigle de l'armée et l'autre du bouclier national. Conserve la doublure en cuir.

Casque M-1942 de l'armée allemande WWII - Corps de couleur gris champ avec un seul décalque de l'armée sur un côté. Conserve la doublure en cuir marron foncé d'origine.

Casque tropical de l'armée allemande de la seconde guerre mondiale - De construction en coton, errant et en fil de fer. Couleur kaki. Utilise deux boucliers métalliques. L'un avec l'aigle de l'armée et l'autre aux couleurs nationales.

Casque de l'armée allemande de la Seconde Guerre mondiale -

Casque DAK M-1942 de l'armée allemande de la Seconde Guerre mondiale - Casque militaire camouflé du désert. Conception de décalcomanie unique. La majeure partie de la doublure en cuir se trouve. Complet avec la jugulaire.

Casque camouflage d'hiver M-1940 de l'armée allemande de la Seconde Guerre mondiale - Tel qu'il est utilisé sur le front de l'Est. Le casque est peint dans une combinaison de blanc et de gris. La forme de l'autocollant est visible. Pas de doublure.

Casque de volontaire allemand M-35 de la Seconde Guerre mondiale - Couleur gris champ. Autocollant de l'armée unique. Complet avec la doublure en cuir. Mentonnière manquante. Nom du propriétaire peint à l'intérieur.

Casque recouvert de fil M35 allemand de la Seconde Guerre mondiale - Carrosserie peinte en gris foncé/noir. Recouvert de grillage à poule. Modification courante qui permettait au soldat de camoufler le casque.

Casque allemand M35 WWII - Il s'agit d'un casque allemand M-35 de la Seconde Guerre mondiale. Complet avec la doublure et la jugulaire en cuir.

Casque à décalcomanie unique allemand M42 de la Seconde Guerre mondiale - Il s'agit d'un casque de l'armée allemande de la Seconde Guerre mondiale. Autocollant unique. Complet avec le likner et la jugulaire en cuir.

CASQUES DE POLICE ET DE POMPIER ALLEMANDS DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE
La police allemande est devenue une force paramilitaire sous le Troisième Reich. En plus d'accomplir les tâches normales d'un organisme d'application de la loi, ils étaient chargés de surveiller l'opposition politique. Ils étaient également chargés de faire appliquer les lois très strictes sur l'identification personnelle qui ont été adoptées au cours de cette période. Les casques de police ont été fabriqués en deux catégories principales. Ceux créés pour le combat et ceux pour les tâches normales. Les casques de combat étaient de construction plus solide.

Un grand nombre d'organisations policières ont été créées pendant la Seconde Guerre mondiale. quelques exemples sont la police de l'eau, la police des chemins de fer, la police rurale, etc.

Casque en cuir de pompier allemand des années 1800 - De construction en cuir noir. Grande étoile argentée placée devant. Peigne en aluminium sur le dessus. Le rabat protège le cou.

Casque SS M-35 de la police rurale allemande de la Seconde Guerre mondiale - Couleur vert pomme. type M-35. Double décalcomanie. Un côté a un aigle militaire, l'autre un bouclier rouge avec une croix gammée.

Casque de police allemand WWII - Il s'agit d'un casque de police standard. Version légère avec trous d'aération latéraux. Mentonnière et doublure en cuir.

Casque de pompier allemand des années 1800 - Corps en cuir noir avec une pièce centrale qui a été peinte en rouge. Des insignes en métal ont été placés à l'avant.

Casque de police allemand WWII - Il s'agit d'un casque de police léger. Double autocollant avec un emblème de police d'un côté et la croix gammée de l'autre. Complet avec la doublure en cuir.

DÉFENSE CIVILE ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE
La défense civile allemande était composée d'une série d'organisations. Leur but était d'assurer la sécurité des citoyens et le fonctionnement de la ville. Leurs membres étaient chargés d'activités telles que l'assistance aux civils pour les abris anti-bombes lors des attaques aériennes alliées, la lutte contre les incendies causés par les bombardements, le maintien des trains opérationnels après une attaque, etc. L'une des organisations de protection civile les plus courantes était la Luftschutz.

Casque RAD Allemand WWII M-1942 - Corps de couleur noire. décalque RAD unique placé sur le côté. Composé d'une couronne avec un centre rouge et une croix gammée noire. Logo RAD au milieu.

Casque de défense civile allemand Luftschutz WWII - Il s'agit de la version gladiateur avec la perle centrale. Grand autocollant avant avec un grand pourcentage restant. Mentonnière en cuir.

Casque de gladiateur allemand Luftschutz de la seconde guerre mondiale - Un autre exemple de casque de type Gladiator. Doublure en cuir marron avec jugulaire noire. Décalque également trouvé à l'intérieur de la zone du cou.

Casque de défense civile allemand Luftschutz de la Seconde Guerre mondiale - Casque de type deux pièces avec une perle au centre. Doublure partielle restante, la jugulaire en cuir noir est présente. Marqué RL2 dans la zone du cou.

Casque de défense civile allemand Luftschutz de la Seconde Guerre mondiale - Construction métallique. Le point médian a une perle. Les côtés ont des ouvertures pour la section des oreilles.

CASQUES D'INTÉRÊT ALLEMAND DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE
Il semble que le Troisième Reich ait produit un casque pour chaque occasion. En plus des casques discutés dans les sections ci-dessus, d'autres types de casques ont été utilisés. Cette partie du site Web couvre les casques inhabituels de la Seconde Guerre mondiale ainsi que les casques d'avant et d'après-guerre.

Casque SS allemand à double décalcomanie M-35 de la Seconde Guerre mondiale Couleur vert pomme avec quelques manques de peinture sur le dessus. Double autocollant avec l'un étant le bouclier SS et l'autre un bouclier rouge avec croix gammée.

Casque Pickelhaube en feutre allemand de la fin de la Première Guerre mondiale - Version de la fin de la guerre en feutre car le cuir était rare. Pas un bon design car je me sentais déchiré avec une relative facilité.

Casque de tankiste allemand d'après-guerre - Un casque de tankiste largement inspiré du design américain de la Seconde Guerre mondiale. Construction en cuir avec protège-oreilles. Plusieurs trous découpés pour la ventilation.

Casque M-16 de l'armée allemande de la Première Guerre mondiale - Construction métallique avec boulons Frankenstein de chaque côté. La doublure et l'anneau sont manquants. Les boulons de revêtement sont en place.

Casque d'art populaire allemand M-42 de la Seconde Guerre mondiale - C'est un casque intéressant. Quelqu'un a pris un obus et l'a peint dans un motif de camouflage avec un grand crâne à l'avant.

Casque de moto allemand NSKK de la seconde guerre mondiale - De construction en cuir noir. Fortement rembourré devant. L'aigle en aluminium est manquant. Complet avec l'étiquette RZM.

Casque de moto allemand NSKK 1935 WWII - De construction en cuir noir. Fortement rembourré devant. Aigle en aluminium précoce avec frappe de haute qualité. Complet avec l'étiquette RZM.


Troupes allemandes marchant avec des casques couverts - Histoire

Vous trouverez ci-dessous un guide illustré d'une grande collection de certaines des épingles qui ont été utilisées par l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale. Les informations fournies incluent la valeur actuelle d'un stickpin allemand de la Seconde Guerre mondiale. Gardez à l'esprit que le prix du stickpin peut varier d'une région à l'autre.

Les épingles sont réparties dans les catégories suivantes :

Ce service est fourni gratuitement au visiteur/amateur avec l'aimable autorisation de MilitaryItems.com, une entreprise dédiée à la préservation de l'histoire militaire et à la fourniture d'antiquités et d'objets de collection militaires de qualité aux musées, aux institutions et au grand public.


BADGES DE COMBAT ALLEMANDS DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE ET ÉPINGLES DE RÉCOMPENSES

La Wehrmacht, littéralement, la puissance défensive, ou plus précisément les forces de défense, était les forces armées unifiées de l'Allemagne de 1935 à 1945. Elle se composait de la Heer (armée), de la Kriegsmarine (marine) et de la Luftwaffe (armée de l'air). Cette organisation a autorisé et délivré des insignes de combat destinés à reconnaître les actions effectuées par certains soldats au combat. Lorsqu'un badge était délivré, le soldat recevait souvent une épingle. Cela a permis à la personne de montrer qu'elle avait mérité le prix sans avoir à porter la version complète plus grande et plus lourde.

ORDRE DE L'AIGLE ALLEMAND AVEC ÉTOILE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE De construction en forme d'étoile. des aigles sont placés à chaque coin formé par les bras. Construction avant en émail. Aucune marque n'est trouvée sur le dos.

CROIX ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE EN BÂTON D'OR GOUPILLE Motif Starburst. Mutti = construction en pièce. Grande croix gammée au centre entourée d'une couronne dorée. Le dos porte le nom du fabricant à l'intérieur d'un rectangle.

ÉPINGLE DE DESTROYER NAVAL ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Le design se compose d'une couronne de forme ovale avec un aigle de la Kriegsmarine au sommet. La figure d'un destroyer coupant à travers l'eau est placée au centre.

CHOLM ALLEMAND DEUXIÈME GUERRE MONDIALE
ÉPINGLE DE BOUCLIER En forme de bouclier avec un aigle tenant une croix de fer avec une croix gammée au centre. Les mots Cholm et la date 1942 sont placés ci-dessous.

ÉPINGLE SPANG CROIX DE FER DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE L'épingle a été émise pendant la Seconde Guerre mondiale pour reconnaître les soldats qui avaient gagné la Croix de fer pendant la Première Guerre mondiale. De construction métallique. Daté 1939.

1913 BADGE BADGE DE PILOTE ALLEMAND ÉPINGLE Délivré aux soldats qui étaient pilotes pendant la Première Guerre mondiale. Ce stickpin est difficile à trouver. La conception se compose d'une couronne avec une couronne sur le dessus. Affiche l'avion au centre.

BADGE DE BADGE D'ASSAUT GÉNÉRAL DE L'ARMÉE DE TERRE ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Ce prix a été décerné à une personne qui a participé à trois assauts blindés à des jours différents. Le soldat ne serait pas éligible pour l'insigne d'assaut d'infanterie.

ASSAUT D'INFANTERIE EN BRONZE DE L'ARMÉE ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Délivré aux soldats ayant participé à au moins trois assauts d'infanterie, contre-attaques ou missions de reconnaissance. Il était également disponible dans un format numéroté.

ASSAUT D'INFANTERIE ARGENT DE L'ARMEE ALLEMANDE DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE Délivré aux soldats ayant participé à au moins trois assauts d'infanterie, contre-attaques ou missions de reconnaissance. Il était également disponible dans un format numéroté.

ÉPINGLE DE BLOCAGE NAVAL ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Délivrée aux marins qui ont pu amener un navire allemand dans les eaux allemandes après avoir réussi un blocus naval. Forme ronde avec des chaînes comme bordure.

WWII ALLEMAND OCTOBRE 1938 MARS STICK PIN Délivré aux personnes ayant participé à la campagne d'unification autrichienne. Forme ronde, couleur bronze. Comprend deux hommes qui courent avec un drapeau.

CROIX DE GUERRE CIVILE ESPAGNOLE AVEC ÉPÉES ÉPINGLES Instituée le 14 avril 1939 pour reconnaître la bravoure des membres de la Légion Condor. Le design se compose d'une croix de Malte avec des épées et des aigles de la Luftwaffe.

CROIX ESPAGNOLE ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE SANS ÉPÉES Délivrée aux soldats et aux civils qui ont participé à la guerre civile espagnole de juillet 1936 à mars 1939. Le motif est une croix de Malte avec des aigles dans chaque quadrant.

CROIX ESPAGNOLE ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE SANS ÉPÉES Délivrée aux soldats et aux civils qui ont participé à la guerre civile espagnole de juillet 1936 à mars 1939. Le motif est une croix de Malte avec des aigles dans chaque quadrant.

ÉPINGLE DE BADGE DE RÉSERVOIR EN BRONZE ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Institué pour les équipages de véhicules blindés autres que les chars. Couronne de forme ovale avec un aigle de l'armée sur le dessus et un réservoir au centre.

CROIX DU MÉRITE DE GUERRE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE ET CROIX DE HINDENBURG La croix du mérite de guerre a été instituée le 19 août 1940 pour reconnaître l'aide non-combat par des individus. La croix Hindenburg a été instituée le 13 juillet 1934.

ÉPINGLE D'ÉQUIPAGE D'AIR DE LA LUFTWAFFE ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Introduite pour la première fois en 1933. Elle n'a été officiellement reconnue qu'en 1934-1935. Décerné en reconnaissance du service à l'époque cladestine de la Luftwaffe.

PIN DE L'AIGLE SELESIEN ALLEMAND DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE Le prix a été créé en juin 1919. Délivré pour le service à la frontière silésienne. La conception consistait en un grand aigle avec des épées croisées dans la poitrine.

ÉPINGLE DE LA MÉDAILLE DU MÉRITE DE GUERRE ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE La croix du mérite de guerre a été instituée le 19 août 1940 pour reconnaître l'aide non-combat par des individus. Il s'agit de la version médaille.

ÉPINGLE À CHAPEAU KRIEGSMARINE EAGLE ALLEMAND DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE De construction métallique. La conception se compose d'un aigle Kriegsmarine avec les ailes complètement déployées. Une couronne avec une croix gammée au centre est placée à ses pieds.

ÉPINGLE DE BADGE EN ARGENT ALLEMAND DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE Il s'agit d'un insigne enroulé noir. Délivré aux individus qui ont été blessés une à deux fois. Construction de haute qualité.

ÉPINGLE DE LA LUFTWAFFE ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Il s'agit d'un bâton d'aigle de la Luftwaffe. De construction métallique. Couleur or. Non, des marques au dos.

WWII GERMAN THREE AWARD STICKPIN Il s'agit d'un stickpin composé militaire allemand. Composé d'une croix de fer, d'une médaille du front de l'Est et d'un insigne de blessure.

WWII GERMAN THREE AWARD STICKPIN Il s'agit d'un stickpin composé militaire allemand. Composé d'une croix de fer, d'une médaille du front de l'Est et d'un insigne de blessure. Marque du fabricant.

Le parti nazi est devenu le parti politique le plus important d'Allemagne après qu'Hitler a pris le contrôle du pays. Il s'agissait du NSDAP, National Sozialistische Deutsche Arbeiter Partei, fondé en 1919 et dissous en 1945. Il était connu sous le nom de Parti des travailleurs allemands (DAP) avant de changer de nom en 1920.

Les épingles présentées ici ont été émises par le parti nazi pour diverses raisons. Bien que les articles présentés ici ne soient pas à vendre, vous pouvez visiter notre magasin pour voir les articles qui peuvent être achetés.

ÉPINGLE POLITIQUE DE L'AIGLE EN IVOIRE ALLEMAND DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE Il s'agit d'une épinglette politique intéressante pour un achat privé. C'est un aigle d'état sculpté en ivoire. Il n'y a pas de marquage au dos.

1937 ÉPINGLE DE L'UNION PSD DE LA POLICE ALLEMANDE De construction circulaire avec une façade émaillée verte. L'aigle de la police à l'intérieur d'une couronne est exécuté en argent avec la date 1937 et les mots PSD et Koblens.

1938 GERMAN STICK PIN AVEC DOUBLE GOUPILLES Il s'agit d'un stickpin avec un design composé. Il a une chaîne qui s'attache à une épingle séparée. Daté 1938. Le dos n'a pas de marquage.

ÉPINGLE DE BÂTON DE FÊTE NAZI AMÉRICAIN D'AVANT-GUERRE De forme ovale avec un bel émail appliqué sur le devant. Les lettres AV et le dessin incorporant une croix gammée sont appliqués. Fabriqué à New York.

PRIX DE SERVICE DE 25 ANS DU NSDAP ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Il s'agit d'une version réduite de la médaille décernée aux membres du parti nazi qui ont servi pendant 25 ans. Croix blanche émaillée devant avec aigle en laiton.

PRIX DE SERVICE DE 15 ANS DU NSDAP ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Ce prix a été autorisé par Hitler pour tous les membres du NSDAP. Composé d'une croix en argent avec des bras bleu foncé. L'aigle argenté est placé au centre.

ÉPINETTE D'ADHÉSION AU PARTI NAZI DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Il s'agit de l'épinglette standard délivrée aux membres du parti nazi. Forme ronde avec façade émaillée. Bordure rouge et centre blanc avec une croix gammée noire.

BRANCHE ALLEMANDE DU NSDAP DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE À ANGERBURG Il s'agit d'un stickpin de forme très intéressante. aigle carré en haut au centre avec une croix gammée sur la poitrine et les initiales NSDAP juste en dessous. Publié pour un rassemblement à Angerburg.

ÉPINGLE DE BÂTON DE CROIX DIVERSES ALLEMANDES DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Cette épinglette a été remise à un individu hautement décoré. Une série de 6 prix sont attachés ensemble. La taille par prix est plus petite que la normale pour qu'ils s'adaptent.

FOIRE COMMERCIALE DE 1933 PROMUE PAR LE PARTI NAZI Le parti nazi promeut le commerce et l'industrie. L'épinglette présentée ici a été émise lors d'un salon professionnel. Construction en forme de U avec une croix gammée sur le dessus.

ÉPINGLE D'AIGLE D'ÉTAT DES ANNÉES 1930 L'État nazi avait un aigle standard comme emblème. Construction de haute qualité. Joliment marqué dans le dos.

Le RAD était une organisation fondée en juillet 1934. Le but du groupe était d'être un tremplin pour les jeunes hommes qui voulaient entrer dans l'armée. L'adhésion à la RAD est devenue obligatoire pour une durée de 6 mois. Une partie des activités réalisées comprenait des marches et des formations militaires. En outre, la RAD a exécuté des travaux publics. C'était un bon moyen d'améliorer la communauté et de préparer une personne au service militaire.

GERMAN RAD MEMBERSHIP STICKPIN La conception de l'épingle se compose d'un ovale émaillé. Une bande rouge sert de périmètre couvrant une section blanche où se trouve le logo RAD.

RAD ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE SUR BÂTON D'OR - De forme ovale avec un périmètre rouge couvrant un centre blanc. La pelle RAD et les épis de blé avec une croix gammée au centre. marqué Ges Gesch au dos.

PIN DE MEMBRE RAD ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Il s'agit d'une version découpée du logo RAD. De construction métallique. Composé d'une tête de pelle avec des bords rouges et un centre blanc avec une croix gammée au milieu.

BÂTON D'HONNEUR DE LA CROIX ROUGE ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE L'insigne de la croix rouge se compose d'une couronne en argent avec une découpe de l'aigle de la Croix-Rouge en émail. Une croix rouge est placée à côté des pieds. Croix gammée dans la poitrine.

BROCHE DE LEADER DE LA CROIX ROUGE RDKL ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE De construction métallique. En forme d'aigle avec une croix gammée sur la poitrine. Les lettres RDKL sont placées dans une boîte rectangulaire au fond.

BROCHE SPORTIVE NATIONALE EN BRONZE DRL DRL DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE Composée d'une couronne de couleur bronze avec les lettres DRL écrites en gothique. Une croix gammée est placée dans la partie inférieure. Le dos porte le nom du fabricant.

PIN DE SPORT NATIONAL DRL OR DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE Le design se compose d'une couronne dorée avec les lettres DRL écrites en police gothique. Une croix gammée est placée au fond.

ÉPINGLE DE SPORT DRA EN ARGENT ALLEMAND 1933 Le motif se compose d'une couronne en argent avec les lettres DRA écrites en police gothique. Un arc est placé dans le fond.

ÉPINGLE DE SPORT DRA EN OR 1933 ALLEMAND Le dessin se compose d'une couronne dorée avec les lettres DRA écrites en police gothique. Un arc est placé dans le fond. Dos évidé avec marquages.

ÉPINGLE DE SPORT EN BRONZE DRA ALLEMAND 1933 Le dessin consiste en une couronne de bronze avec les lettres DRA écrites en police gothique. Un arc est placé dans le fond. Conception à dos creux.

ÉPINGLE RAD ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE De construction métallique. La conception se compose d'une croix gammée découpée avec une lance de blé d'un côté et une épée de l'autre. Les marques se trouvent dans le dos.

Les vétérans de la Première Guerre mondiale et d'autres conflits étaient respectés en Allemagne. Ces personnes ont formé une série d'organisations conçues pour aider d'autres anciens soldats avec des choses telles que la nourriture et le logement. L'affiliation au parti nazi était presque obligatoire. Ces groupes ont également organisé des rassemblements de collecte pour solliciter de l'argent auprès de particuliers afin de contribuer à l'effort de guerre.

PIN DE L'ORGANISATION DES VÉTÉRANS DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE ALLEMANDE Il s'agissait de l'épinglette de base qui était remise aux personnes lorsqu'elles se joignaient à l'organisation des anciens combattants. En forme de bouclier avec façade émaillée.

WW1 25 & 50 ANS VETERAN STICK PINS Il s'agit d'un ensemble d'épinglettes de membre vétéran de la Première Guerre mondiale. Le même design de base qu'un stickpin de la Seconde Guerre mondiale, à l'exception du fait qu'il n'y a pas de croix gammée dans le design.

ÉPINGLE AIGLE VÉTÉRIN ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Délivrée aux membres de l'organisation des anciens combattants. C'est le deuxième modèle qui a été produit.

ÉPINGLE COMMÉMORATIF ALLEMAND DE VÉTÉRIN DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Section de forme rectangulaire avec une série de croix affichées sur un fond noir. Aucune marque trouvée dans le dos.

ÉPINGLE DE MEMBRE DE L'ORGANISATION DES VÉTÉRANS ALLEMANDS DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE En forme de bouclier avec l'image d'un phare au-dessus d'un rocher.

ÉPINETTE DE VÉTÉRIN ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Il s'agit d'une épinglette d'adhésion à une organisation d'anciens combattants. Conception de bouclier avec une façade en émail.

ÉPINETTE DE CONTRIBUTION DES VÉTÉRANS DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Il s'agit d'une épingle qui a été remise aux personnes qui ont fait don d'argent ou de biens à une organisation d'anciens combattants.

Le Troisième Reich a développé une série d'organisations civiles qui ont servi à endoctriner la population sur les avantages de la philosophie nazie. Petits et grands pouvaient rejoindre un groupe et participer à une série d'activités. Certaines des tâches qui ont été effectuées ont fini par profiter aux militaires, comme la construction et le vol de planeurs. Vers la fin de la guerre, ce sont des organisations comme celles-ci qui défendent l'Allemagne contre les troupes alliées.

ACADÉMIE AERONAUTIQUE ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE - HERMAN GOERING C'est un stickpin difficile à trouver. Il a été décerné aux membres de l'Académie de recherche aéronautique. Composé d'un aigle doré en plein vol tenant une croix gammée.

STICKPIN DE GROUPE MUSICAL ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Attribué aux membres du groupe qui ont participé à certains événements. Le bas de l'épingle indique « Badischen Sangerbund ». Le dos a les marquages ​​du fabricant et Ges Gesch.

ÉPINGLE DE BANDE MUSICALE ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE De forme circulaire avec une couronne pour bordure. Le centre a une harpe avec une épée devant et un cercle avec une croix gammée. Le dos n'a pas de marquage.

N.S.F.K. ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE AÉRO MODÉLISATION COMPÉTENCE Ce prix a été décerné aux membres de la jeunesse hitlérienne pour la construction de planeurs. L'épingle se compose d'une couronne ronde avec un planeur au centre et son nez dans un nuage.

PIN D'ADHÉSION OR DLV ALLEMAND L'épinglette d'adhésion or a été délivrée aux membres du DLV ayant le plus grand nombre d'années de service. Construction ovale avec un aigle en vol au centre.

ÉPINGLE D'ADHÉSION D'ARGENT DLV ALLEMAND Le DLV était une organisation de vol civile qui a été formée dans les années 1930. Cette épinglette était remise aux membres qui avaient servi pendant un certain nombre d'années.

Épinglette de travail allemand GDAO de la seconde guerre mondiale Il s'agit d'une épingle de travail allemande. Délivré aux membres du GDAO. La conception se compose d'un engrenage avec un marteau à l'avant et une croix gammée au centre.

PINCE D'ADHÉSION AU CLUB DE CHASSE ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Cette épinglette a été remise aux membres du club de chasse. Conception ronde avec une tête de cerf au centre. Une croix gammée est placée entre les cornes.

ÉPINGLE DU PRIX DU SPORT AUTOMOBILE ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE De forme ronde avec une croix gammée découpée au centre. Les mots "Pate der motorstandarte 55" sont écrits sur le périmètre du cercle.

ÉPINGLE DE CLASSE OR DE SAUVETAGE ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Délivrée aux personnes ayant suivi des cours de niveau avancé pour sauveteur. La conception se compose d'un aigle embrassant une couronne ovale avec un homme portant une personne.

ÉPINGLE DE CLASSE ARGENT DE SAUVETAGE ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Délivrée aux personnes ayant suivi des cours de niveau intermédiaire pour les sauveteurs. La conception se compose d'un aigle embrassant une couronne ovale avec un homme portant une personne.

MÉDAILLE D'HONNEUR DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE POUR LE BIEN-ÊTRE ALLEMANDE Autorisée le 1er mai 1939 comme moyen de reconnaître les individus pour service méritoire dans le bien-être. Conception de forme ronde avec une croix au centre et un aigle à l'intérieur.

ÉPINETTE DE CONFÉRENCE JUDICIAIRE ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Cette épingle a été remise aux membres de la cour qui ont assisté à une conférence. La conception est d'une croix gammée tourbillonnante avec des mots dans chaque bras.

ÉPINGLE JUDICIAIRE ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Cette épinglette a été remise aux membres de la cour. Cela peut inclure des juges et du personnel de soutien. La conception se compose d'un aigle avec une épée et une échelle à l'avant.

STICK PIN STENOGRAPHER ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Épinglette en forme de diamant avec un devant en émail bleu foncé. Stylo avec des ailes et une croix gammée sur le dessus affiché en blanc. Délivré aux sténographes du tribunal.

PRIX DE TIR AU TIR AU FUSIL/PISTOLET DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Il s'agit d'une série d'épingles qui ont été remises aux personnes ayant obtenu des scores élevés dans une compétition de tir. Le dos des broches a quelques marques.

ÉPINGLE D'ADHÉSION DLV ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE De construction métallique. Un ensemble d'ailes est placé au centre et se réunit en une croix gammée.

WWII ALLEMAND WD MEMBERSHIP STICKPIN Il s'agit d'un stickpin d'adhésion délivré aux membres du WD. Construction de haute qualité.

ÉPINETTE D'ADHÉSION AUX NSBO ​​ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Il s'agit d'une épingle d'adhésion à une organisation syndicale de la Seconde Guerre mondiale. Composé d'un quart de vitesse avec une main et un marteau.

Plusieurs organisations dédiées à la protection des usines et de la population civile ont été créées sous le IIIe Reich. Ces organisations étaient généralement connues sous le nom de défense civile. Il y en avait plusieurs en opération pendant la guerre. Certains avaient des tâches très spécifiques telles que s'assurer que les trains circulent à l'heure et de manière fiable. D'autres ont aidé des civils à installer des abris antiaériens lors de raids aériens.

DÉFENSE AÉRIENNE DES USINES ALLEMANDES DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE 1935-1945 Les grandes usines du Troisième Reich ont développé leurs propres forces de sécurité. L'épingle présentée ici a été remise aux membres de l'une de ces forces de police.

ÉPINETTE DE LEADER DE L'ÉCONOMIE DE LA DÉFENSE ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Cette épingle a été remise aux membres des forces de sécurité qui ont assuré la production continue des usines après les raids aériens et les attaques ennemies.

ÉPINGLE D'OUVRIER DE L'USINE DE LA LUFTWAFFE ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE La conception se compose d'un aigle de la Luftwaffe serrant un engrenage avec une croix gammée au centre. Le dos est creusé et ne comporte aucun marquage.

BÂTON DE BÉNÉVOLE CIVIL DE LA LUFTWAFFE ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE La conception se compose d'un aigle de la Luftwaffe serrant un engrenage avec une croix gammée au centre. Un parchemin est placé au-dessus de l'aigle. Dos évidé sans aucune marque.

PIN D'ADHÉSION AU RLB ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE TYPE 1 Le RLB était un groupe en charge des fonctions de protection civile pendant la Seconde Guerre mondiale. La conception de la broche se compose d'une étoile avec une croix gammée en bas.

PIN D'ADHÉSION RLB ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE TYPE 2 Il s'agit de la deuxième conception de l'épingle d'adhésion RLB. Le dos porte le nom du fabricant "Hoffstatter Brown" et les mots Ges Gesch.

PINCE MEMBRE DU SERVICE D'INCENDIE DES CHAMPS D'AIR CIVIL Cette épinglette a été remise aux membres du service d'incendie d'un terrain d'aviation civile. La conception se compose d'une couronne avec une croix gammée et des ailes droites sortant de chaque côté.

1934 ÉPINGLETTE DU GROUPE DES DIRIGEANTS DE LA POLICE Cette épinglette a été remise aux membres du groupe des chefs de la police. Daté 1934. Motif en étoile avec une croix gammée au centre.

L'organisation TENO était chargée d'assurer que le service ferroviaire et d'autres services vitaux ne soient pas perturbés lors des attaques ennemies. Cette épinglette a été remise à ses membres.

PINCE AUXILIAIRE AUXILIAIRE FEMELLE DE LA LUFTWAFFE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Le personnel féminin a joué un rôle clé dans les tâches administratives et autres activités non liées au combat des forces armées. Cette épinglette a été délivrée aux femmes qui ont aidé la Luftwaffe.

ÉPINETTE DU TRAVAIL ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Il s'agit d'une épingle qui a été remise aux membres de l'organisation du travail. Composé d'un engrenage avec une croix gammée au centre.

La croix gammée est un symbole qui existe depuis des centaines d'années avant le Troisième Reich. Voici une série d'épingles qui ont été utilisées en Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale et certaines qui ont pu être utilisées dans d'autres pays à différentes périodes.

ÉPINGLE SWASTIKA - 1 épinglette à croix gammée.

ÉPINGLE SWASTIKA - 2 Épingle à croix gammée.

ÉPINGLE SWASTIKA - 3 Épingle à croix gammée.

ÉPINGLE SWASTIKA - 4 épingles à croix gammée.

ÉPINGLE À Swastika - 5 Épingle à croix gammée.

ÉPINGLE SWASTIKA - 6 Épingle à croix gammée.

ÉPINGLE SWASTIKA - 7 Épingle à croix gammée.

ÉPINGLE SWASTIKA - 8 Épingle à croix gammée.

Il y avait tellement de stickpins créés en Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale que personne ne sait vraiment combien ou combien de types différents il existe. Parfois, il n'est pas possible de les classer dans un domaine spécifique. Cette section du site Web a été créée pour illustrer les épingles qui étaient destinées à un usage général.

ÉPINGLE DU CLUB DE CONDUITE DHV ALLEMAND DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE Les clubs de conduite ont joué un rôle clé pour amener la population en général aux grands rassemblements organisés par le parti nazi. Couronne circulaire avec les lettres DHV dans la partie inférieure.

ÉPINETTE VDK ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Cette épinglette a été remise aux membres du Volksbund Deutsche Kriegsgraeberfuersorge (Commission allemande des sépultures de guerre). Conception de couronne ovale avec le logo au centre. Construction en deux parties. Marque du fabricant.

WWII GERMAN PERFORMANCE NSRL STICKPIN Daté 1939. Couronne circulaire avec un grand aigle carré au centre. La croix gammée se trouve sur la poitrine. Construction en deux pièces avec DRL estampé à l'arrière.


BROCHE DE MEMBRE ALLEMAND KKS DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Construction de forme ovale avec des feuilles remontant sur les côtés. Svastika sur le dessus. Centre en émail vert avec lettres KKS écrites en or.

WWII DRL LEHRWART ÉPINGLE D'ASSISTANT ENSEIGNANT Aigle carré avec croix gammée sur la poitrine. Le mot "Lehrwart" est aux pieds de l'aigle. Petit tampon au dos. Pin's d'adhésion pour assistant d'enseignement.

PIN D'ADHÉSION AU RDB ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Il s'agit d'un pin d'adhésion au RDB. Aigle aux ailes carrées avec les lettres RDB placées dans la zone de la poitrine. Croix gammée aux pieds. Fabriqué par la société Assmann.

INSIGNE D'HONNEUR DU COLONIAL BUND Bouclier émaillé surmonté d'un aigle. Couleurs noir, rouge et blanc. Ges Gesch se retrouve au dos. Logo du fabricant en relief.

ÉPINGLE DE L'ORGANISATION CIVILE ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Construction ronde avec une croix gammée découpée en haut du cercle. Conception occupée avec plusieurs couleurs et un motif de Pâques.

WWII ALLEMAND 1934-35 W.H.W STICKPIN Broche d'adhésion WHW. Conception circulaire avec une cible au centre et une croix gammée. Feuillage trouvé dans la partie inférieure. Conception à dos creux.

WWII GERMAN AaCHEN EVENT STICKPIN Construction de forme ovale avec un bouclier découpé au centre. Corps émaillé rouge avec le numéro 99 écrit en lettres dorées.

ÉPINGLE MUSICIEN BMG ALLEMAND DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Couronne ovale en argent avec un instrument de musique placé au centre. Aucune marque au dos.

ÉPINGLE DE CHÂTEAU CSR ALLEMAND DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE Composé d'un château de couleur bronze avec les lettres CSR sur le dessus. Un coeur comme porte avec la couleur nationale.

PINCE VW ALLEMANDE DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE Il s'agit d'une épinglette qui a été remise aux propriétaires de Volkswagen qui ont atteint ou dépassé les 100 000 kilomètres sur leur véhicule.

ÉPINGLE DE GUERRE CIVILE ESPAGNOLE ALLEMANDE DE LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Il s'agit d'une épingle en forme de topper de drapeau avec un aigle au sommet d'un drapeau avec une croix.

POST-WWII GERMAN VW STICKPIN This is a May of 1938 Volkswagen stickpin. Not clear who would receive it or why.

WWII GERMAN STICKPIN This is an unknown stickpin. Not sure who would receive it or for what reason.

WWII GERMAN STICKPIN This is an unknown stickpin. Not sure who would receive it or for what reason.

WWII GERMAN STICKPIN This is an unknown stickpin. Not sure who would receive it or for what reason.

WWII GERMAN 40th ANNIVERSARY STICKPIN This is a 40th Anniversary stickpin. Not sure who would receive it.


German Troops marching with covered Helmets - History

Whenever I want to explain the lingering influence of Germany on the militaries of South America, especially Chile, I show people this video…

The Chilean Army comes by its German influences and traditions honestly, from a decent-sized influx of German immigrants during the second half of the 19th century, most of whom settled in the southern part of the country, centered around Puerto Montt, where the weather is cooler and wetter, and where dairy farms and breweries now abound.

In the 19th century, however, German immigration wasn’t a precondition of adopting German military traditions. Beginning with the Elector of Brandenberg, Frederick Wilhelm, in the 17th cetury, the Prussians worked hard to develop a serious military culture, mostly as a reaction to the disastrous events of the Thirty Years War, which left more than half of all German men dead. By the time of the Great Elector’s grandson, King Frederick Wilhelm I and his son Frederick the Great, they had succeeded, and Prussia, despite its small size, was a formidable military power so formidable that most of the bigger countries of Europe avoided fighting Prussia like the plague, and fledgling nations invited their cast-off officers to help them learn to soldier properly.

Fast forward to 1870, and the Franco-Prussian War, in which the Prussians (with Otto von Bismarck at the wheel) rounded up various northern German principalities and in less than ten months had captured Paris and laid the ground work for the unification of Germany.

Some Chilean ceremonial units are co-ed, and pickelhaube-ed

Meanwhile, a little over a decade later, the Chileans managed to prevail in the War of the Pacific, a typically Latin American affair in that no one really knows exactly why it started, it was fought over some awful piece of scrub land, and the consequences and animosities of the war linger to the present day. In other words, Chile beat the combined armed forces of Peru and Bolivia, got the Atacama Desert, and took away Bolivia’s access to the sea. (Did you know that landlocked Boliva still has a Navy? It does!)

Two years after the War of the Pacific, in 1885, the Chileans decided that if they were going to hang onto the Atacama and keep the Argentines in their place, they better get some training in modern warfare, and so they invited a group of Prussian officers and sergeants led by Captain Emil Körner to do the job. By the time Körner retired as the Commanding General of the Chilean Armed Forces in 1910, the Chilean army was the best equipped and best led in Latin America, a position it maintains to the present day.

Of course, the Chileans haven’t had much call to use their army since the end of the War of the Pacific. The Bolivians, who brought in their own German military experts in the early 20th century, would like to get back their desert seaport in Antofagasta, but seem to prefer diplomacy to war. (Which is good, given that their generals seem so unsteady on horseback.) And their simmering feuds with their other neighbors have mostly gone cold.

The one altercation the Chilean military has “fought” since the War of the Pacific in 1883 was something known as the Beagle Conflict, a century-long series of mutual, angry fist-shakings with the Argentines over the eastern entrance to the Beagle Channel, in Tierra del Fuego. The most violent event occurred in 1958, when an Argentine destroyer shelled an unmanned Chilean lighthouse located on a desolate rock. In 1984, after the intervention of Pope John Paul II, and the defeat of the Argentines in the Falklands War, the matter was settled peacefully. Today, Argentina and Chile consider themselves allies, sort of, and so in that video at the top of the post, at the 5:10 mark, Argentine soldiers are riding armored cars in a Chilean military parade, albeit under the flag of the U.N. peacekeeping force.

Finally, the Germanization of the Chilean army encouraged Chilean Germans to take up military careers, and even though only about 3% of present-day Chileans claim German ancestry, Germans are substantially overrepresented in the Chilean officers’ corp. Here’s a webpage showing Chile’s general staff. Note the teutonic family names: Heillig, Spielman, Heine, Meissner, Geissbuhler. By comparison, the high command of the Chilean Navy is more English and Scottish: Corthorn, Gary, Miller, McIntyre, Hardy. This also makes sense. In the 19th century, the Chilean Navy was advised and led by Englishmen, resulting in the best navy in Latin America.

So, German army + English navy = the best military in Latin America. And goose-stepping parades and Wehrmacht Stahlhelme are peculiar relics of the building of a modern Chilean fighting force.

P.S. My favorite moment in the parade video occurs at 5:01 with this photo (note, third from left):

Not a scene from Hogan’s Heroes.

Speaking as a stout middle-age man myself, I sympathize with any stout middle-aged man forced to goose-step down a long stretch of hot asphalt. But, on the other hand, just looking at that picture makes me laugh out loud.


Nazi Germany – Sudetenland

At the end of World War One the treaties of Versailles, St Germain and Trianon broke the Austro-Hungarian Empire and took land from both countries and also from Germany to give to other countries.

The Sudetenland was taken away from Germany and the Austro-Hungarian Empire and given to Czechoslovakia. The region contained Czechs, Germans, Slovaks, Hungarians, Poles and Ruthenians. Although American President Woodrow Wilson had wanted people in disputed regions to be allowed to decide where they would live this did not happen.

When Adolf Hitler came to power he promised to rip up the treaty of Versailles and claim back land that had been taken away from Germany. In 1936 he had marched soldiers into the Rhineland region and reclaimed it for Germany. In March 1938 German troops marched into Austria. The Austrian leader was forced to hold a vote asking the people whether they wanted to be part of Germany. The results of the vote were fixed and showed that 99% of Austrian people wanted Anschluss (union with Germany). The Austrian leader asked Britain, France and Italy for aid. Hitler promised that Anschluss was the end of his expansionist aims and not wanting to risk war, the other countries did nothing.

Hitler did not keep his word and six months later demanded that the Sudetenland region of Czechoslovakia be handed over to Germany. Neville Chamberlain, Prime Minister of Britain, met with Hitler three times during September 1938 to try to reach an agreement that would prevent war. The Munich Agreement stated that Hitler could have the Sudetenland region of Czechoslovakia provided that he promised not to invade the rest of Czechoslovakia. Hitler was not a man of his word and in March 1939 invaded the rest of Czechoslovakia.

Despite calls for help from the Czechoslovak government, neither Britain nor France was prepared to take military action against Hitler. However, some action was now necessary and believing that Poland would be Hitler’s next target, both Britain and France promised that they would take military action against Hitler if he invaded Poland. Chamberlain believed that, faced with the prospect of war against Britain and France, Hitler would stop his aggression. Chamberlain was wrong. German troops invaded Poland on 1st September 1939.


Picturing World War I: America's First Official War Artists, 1918-1919 -- Harvey Thomas Dunn (1884 - 1952)

Dunn was born and raised on a homestead in rural South Dakota. He attended the South Dakota Agricultural College, but soon left to pursue studies at the Art Institute of Chicago. He then studied for two years (1904–1906) with Howard Pyle in Wilmington, Delaware. Dunn launched his own studio in Wilmington, becoming a successful teacher as well as illustrator of magazines, books, and advertising.

Dunn entered the army art program in March 1918 as a captain and was soon on his way to France, where he established a reputation as a bold, even foolhardy, combat artist. His work very much centered on frontline action. Although he was one of the first to return from Europe, in February 1919, he continued painting pictures based on his war experience for many years.

In 1919, Dunn opened a studio and art school in New Jersey, where he taught hundreds of students and was a major influence on the next generation of illustrators. He was elected to the National Academy of Design and to the Society of Illustrators Hall of Fame. Dunn’s celebrity far exceeded that of any of his fellow war artists and much more has been written about him than any of the others.


German Troops marching with covered Helmets - History

T he Battle of the Somme was one of the costliest engagements of the First World War. In the summer of 1916 the line of trenches demarcating the Western Front stretched from the English Channel across the length of France to the Swiss border. At Verdun, near the middle of this line, French and German troops were bogged down in a battle of attrition. The objective of the Somme offensive was to relieve the pressure on Verdun and to push the British line forward.

The attack began July 1, 1916 with a predominately British force clambering out of its trenches and crossing No Man's Land under

Over the Top
British troops leave their trenches
Battle of the Somme, July 1, 1916
withering German machinegun and artillery fire. The attack soon stalled and deteriorated into disaster. On that day the British suffered almost 60,000 casualties making it the bloodiest day in British military history. Undeterred, the British command ordered the assault to continue the next day with the hope of breaking through the German lines. This attempt and the others that followed through the summer and fall months produced no break through. Finally, with the approach of winter in November, the battle was abandoned.

The final tally included 420,000 British casualties, 200,000 French and the Germans 500,000. The reward for this effort was the six-mile movement of the British front line into German territory.

Among the French troops waiting to assault the German trenches on July 1 was an American named Alan Seeger. He had graduated from Harvard in 1910 and had spent two years in Greenwich Village before moving to Paris. Alan Seeger was a poet and he thrived in the bohemian atmosphere of Paris's Left Bank. When war broke, Seeger joined the French Foreign Legion in order to defend the country he loved so much. He did not abandon his poetry. One of his compositions during this period was an eerily prophetic poem entitled "Rendezvous with Death:"

I have a rendezvous with Death
At some disputed barricade,
When Spring comes back with rustling shade
And apple-blossoms fill the air--
I have a rendezvous with Death
When Spring brings back blue days and fair.

Seeger kept his appointment with death on July 1, 1916 - the first day of the Battle of the Somme. He was 28 years old.

Seeger kept a diary of his experiences in the French Foreign Legion. This, along with his letters, was published in 1917. His final letter was written to a friend as he waited along with his company to be called up to join the opening attack of the Battle of the Somme:

We go up to the attack tomorrow. This will probably be the biggest thing yet. We are to have the honor of marching in the first wave.

I will write you soon if I get through all right. If not, my only earthly care is for my poems. I am glad to be going in first wave. If you are in this thing at all it is best to be in to the limit. And this is the supreme experience."

"..that was the last time I saw my friend"

The rest of Alan Seeger's story is told through the words of a friend:

"At 8 o'clock on the morning of July 1st there was roll call for the day's orders and we were told that the general offensive would begin at 9 without us, as we were in reserve, and that we should be notified of the day and hour that we were to go into action. When this report was finished we were ordered to shell fatigue, unloading 8 inch shells from automobile trucks which brought them up to our position.

All was hustle and bustle. The Colonial regiments had carried the first German lines and thousands and thousands of prisoners kept arriving and leaving. Ambulances filed along the roads continuously. As news began to arrive we left our work to seek more details picking up souvenirs, postcards, letters, soldiers' notebooks, and chatting all the time, when suddenly a voice called out: 'The company will fall in to go to the first line.'

Alan Seeger
About 4 o'clock the order came to get ready for the attack. None could help thinking of what the next few hours would bring. One minute's anguish and then, once in the ranks, faces became calm and serene, a kind of gravity falling upon them, while on each could be read the determination and expectation of victory. Two battalions were to attack Belloy-en-Santerre, our company being the reserve of battalion. The companies forming the first wave were deployed on the plain. Bayonets glittered in the air above the corn, already quite tall.

The first section (Alan's section) formed the right and vanguard of the company and mine formed the left wing. After the first bound forward, we lay flat on the ground, and I saw the first section advancing beyond us and making toward the extreme right of the village of Belloy-en-Santerre. I caught sight of Seeger and called to him, making a sign with my hand.

He answered with a smile. How pale he was! His tall silhouette stood out on the green of the cornfield. He was the tallest man in his section. His head erect, and pride in his eye, I saw him running forward, with bayonet fixed. Soon he disappeared and that was the last time I saw my friend. . . ."

Les références:
Keegan, John, The Face of War (2001) Seeger, Alan, Letters and Diary (posthumously published 1917).


The Purpose of the Pickelhaube Helmet

Kaiser Wilhelm II of Germany (center), wearing a Pickelhaube, inspects troops during World War I.

HistoryNet Staff
June 3, 2020

Germany’s Pickelhaube helmet, distinguished by a lone spike jutting straight from its top, became a symbol of Prussian militarism in the early 20 th century. At first glance, the distinctive spike seems to have served no practical purpose—indeed, use of the helmets on the battlefield was abolished during World War I. This raises the question: what was the “point” of the Pickelhaube in the first place?

The Pickelhaube was a favorite of Kaiser Wilhelm II.

Introduced by the Prussian military circa 1843, the Pickelhaube was originally proposed for use by cavalry troops. The helmets, made of pressed leather, were developed as an updated solution to the conical shako hats worn by Prussians during the Napoleonic Wars. Napoleonic-era shakos offered virtually no head protection and were cumbersome to wear in wet conditions, as they easily soaked up rain. Les Pickelhaube, therefore, was greeted as a practical modern invention. The new “leather helmets” or “helmets with spikes” gave soldiers’ greater head covering and visibility. The helmets did not fall off easily.

The distinctive spike on the Pickelhaube was supposed to function as a blade tip. It was designed to deflect sword blows aimed at the head. The spikes could be modified depending on soldiers’ battlefield duties and outfitted with plumes on formal occasions. The helmets could be easily modified to sport symbols of rank and affiliation.

Use of the helmet became widespread throughout Germany and was even adopted by regional police forces and fire brigades. However, the helmet was greeted with sarcasm and mockery—even within Germany. The unicorn-style helmet was commonly perceived as grandiose and superficial. In his 1843 satiric poem, “Germany: A Winter’s Tale,” the famous poet Heinrich Heine likened the Pickelhaube to a lightning rod:

“Yes, yes, I like the helmet, it demonstrates the loftiest wit!

A kingly inspiration, it was! Complete with a point and tip!

I’m just afraid a storm will come and only too easily hit,

That romantic crown of yours with a fancy lightning blitz!”

Les Pickelhaube became a symbol of Prussian machismo and battle prowess. An imperial proclamation in 1871 made the Pickelhaube mandatory for all German troops. Proud and scowling Prussian military leaders with bristling mustaches posed for publicity photos sporting the Pickelhaube, including Kaiser Wilhelm II, Otto von Bismarck, and Paul von Hindenburg. In other countries, the horned helmets became synonymous with barbarism, especially during World War I.


The Pickelhaube offered almost zero protection from bullets and shrapnel to German soldiers like these during World War I.

The supposedly “modern” Pickelhaube did not function well in battle. Although it might have been useful for dodging swords, the helmet failed to stand the test of modern firepower. Examples from the Bavarian Army Museum in Ingolstadt demonstrate that the helmet was practically useless against bullets and even more so against shell fragments. It was also unwieldy for common soldiers to wear. Some regional South German troops resisted the 1871 imperial mandate requiring the Pickelhaube, instead preferring more comfortable cloth caps, according to the museum. Gleaming helmet spikes also presented ideal targets for snipers, which led to several modifications designed to disguise the helmet, including removable spikes.

Les Pickelhaube could also prove dangerous to its own wearer in battle. A 1924 German surgical book described one case of a soldier wearing a Pickelhaube sustaining a severe injury when his helmet spike became stuck in the earth as he fell down the trauma resulted in a ruptured spleen.


A German illustration shows the manufacture of the Stahlhelm.

After remaining in use by German military forces for over 70 years, Prussian military leaders were forced to abandon the Pickelhaube during World War I. Demands for bulletproof and shrapnel-resistant helmets beginning in 1914 resulted in the creation of the Stahlhelm—a far more practical invention, which first appeared on the frontlines in 1916 and was in widespread use by 1917.


M42 helmet after restoration

After a complete cleaning of the helmet from rust and any plaque adhered to this relic of the Second World War for more than 70 years in the ground, we managed to get the most beautiful copy for any collector. See the result in the photo.

Waffen SS soldier M42 helmet. Photo from Beorn

Waffen SS soldier M42 helmet. Photo from Beorn

Waffen SS soldier M42 helmet. Photo from Beorn


Cultural legacy [ edit | modifier la source]

Astronomical legacy [ edit | modifier la source]

After the battle of Vienna, the newly identified constellation Scutum (Latin for shield) was originally named Scutum Sobiescianum by the astronomer Johannes Hevelius, in honor of Jan III Sobieski. While there are some few stars named after non-astronomers, this is the only constellation that was originally named after a real non-astronomer, who was still alive when the constellation was named, and that is still in use (three other constellations, satisfying the same requirements, never gained enough popularity to last until today).

Religious significance [ edit | modifier la source]

The feast of the Holy Name of Mary is celebrated on 12 September on the liturgical calendar of the Catholic Church in commemoration of the victory in this battle of Christian Europe over the Muslim forces of the Ottoman Empire. Before the battle King Jan had placed his troops under the protection of the Blessed Virgin Mary. After the battle Pope Innocent XI, wishing to honor Mary, extended the feast to the entire Church.

Musical legacy [ edit | modifier la source]

It is said that when the Ottomans were pushed away from Vienna the military bands left their instruments on the field of battle, and that is how the Holy Roman Empire (and therefore the other Western countries) acquired cymbals, triangles, and bass drums.

The Austrian composer Johann Joseph Fux memorialized the battle in his Partita Turcaria, which bore the sub-title, "Musical portrait of the Siege of Vienna by the Turks in 1683". ⎦]

Culinary legends [ edit | modifier la source]

Several culinary legends are related to the Battle of Vienna.

One legend is that the croissant was invented in Vienna, either in 1683 or during the earlier siege in 1529, to celebrate the defeat of the Ottoman attack of the city, with the shape referring to the crescents on the Ottoman flags. This version of the origin of the croissant is supported by the fact that croissants in French are referred to as Viennoiserie, and the French popular belief that Vienna-born Marie Antoinette introduced the pastry to France in 1770.

Another legend from Vienna has the first bagel as being a gift to King Jan Sobieski to commemorate the King's victory over the Ottomans that year. It was fashioned in the form of a stirrup, to commemorate the victorious charge by the Polish cavalry. The veracity of this legend is uncertain, as there is a reference in 1610 to a bread with a similar-sounding name, which may or may not have been the bagel.

After the battle, the Viennese discovered many bags of coffee in the abandoned Ottoman encampment. Using this captured stock, Franciszek Jerzy Kulczycki opened the third coffeehouse in Europe and the first in Vienna, ⎧] ⎨] where, according to legend, Kulczycki himself added milk and honey to sweeten the bitter coffee, thereby inventing cappuccino. There is no contemporary historical source connecting Marco d'Aviano, the Capuchin friar and confidant of Leopold I, Holy Roman Emperor, to this spurious creation.

Other [ edit | modifier la source]

The September 11 attacks on New York City and Washington DC were reportedly timed so as to coincide with the anniversary of the Battle of Vienna, thus symbolically avenging the Ottoman defeat in this battle.


Voir la vidéo: Equipement de Soldat #1: Le casque Allemand Stahlhelm